Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
This is my movies

This is my movies

Critiques de films, dossiers, box-office.

BO US, weekend du 19 au 21 août : triplé pour "Suicide Squad", "Ben-Hur" rate son entrée.

BO US, weekend du 19 au 21 août : triplé pour "Suicide Squad", "Ben-Hur" rate son entrée.

En dépit d'une réputation critique peu flatteuse, des retours assez médiocres des spectateurs et d'une concurrence assez fournie, "Suicide Squad" conserve son fauteuil de leader pour le 3ème weekend consécutif. Pour autant, "War dogs" et "Sausage party" n'ont pas démérité. Pendant ce temps là, "Ben-Hur" version 2016 rejoint le cimetière des accidents industriels dans une totale indifférence. Chiffres et analyses.

"Suicide Squad" triple la mise, "War dogs" s'en sort bien.

BO US, weekend du 19 au 21 août : triplé pour "Suicide Squad", "Ben-Hur" rate son entrée.

Je n'étais pas là le weekend précédent mais vous n'avez pas louper grand-chose avec l'échec de "Peter et Eliott le dragon" version 2016 qui a déçu, tandis que "Sausage party" s'est imposé comme un sérieux challenger pour "Suicide Squad", qui avait connu une baisse de 67%. Cette fois-ci, il ne perd que 52% de son public et récolte ainsi 20,7 M$ mais c'est suffisant pour être leader. Il porte également son total à 262,2 M$ auxquels on peut ajouter une exploitation internationale assez profitable avec 310 M$ en dehors des USA. Pas mal pour un film démolit par la presse et souffrant d'une réputation peu flatteuse auprès des fans. Reste que la Warner va devoir rectifier le tir car très cite, en dépit d'un catalogue très riche, il pourrait bien ne susciter que l'indifférence des spectateurs trop souvent bernés.

Derrière, on retrouve donc encore "Sausage party" qui connaît une baisse de 55% mais qui récolte encore 15,3 M$. Pour un petit film d'animation porté par toute une génération de comiques US au top, c'est pas mal surtout que le film a coûté 19 M$ à peine. Son cumul de 65,3 M$ en fait une bonne opération pour Sony qui retrouve peu à peu des couleurs en cette fin d'année. Quant à Seth Rogen, sa popularité se confirme et ça lui permet de gommer le semi-échec de "Nos pires voisins".

Enfin, seule nouveauté du weekend sur le podium, c'est "War dogs" de Todd Philipps (la saga "Very bad trip" notamment) avec Miles Teller et Jonah Hill en vedette. Là encore, c'est une bonne nouvelle pour ces deux comédiens de la nouvelle génération qui peine encore à se poser comme des valeurs sûres (Hill cartonne mais rarement en solo). Le film récolte donc 14,3 M$ et c'est plutôt bien au vu de la réception critique (59% sur rotten tomatoes). Les spectateurs sont au rendez-vous avec un B sur cinemascore, un bon 7,4 sur Imdb et 74% sur rotten tomatoes.

Toujours beaucoup de casse derrière.

BO US, weekend du 19 au 21 août : triplé pour "Suicide Squad", "Ben-Hur" rate son entrée.

Les weekends se suivent, s'enchaînent et se ressemblent pour les grosses productions qui encaissent des grosses chutes de fréquentations, le rythme infernal des sortie ayant raison de leur frénésie de visionnage. De plus, l'embouteillage de films de même genre provoque une certaine lassitude. Et quand on essaie de se démarquer, c'est encore plus dur car le public préfère quand même voir ce qu'il voit d'habitude.

C'est ainsi que "Kubo et l'armure magique" (ou "Kubo and the two strings" en VO, je me demande si le sujet est le même en France et aux USA), film d'animation produit pour 60 M$ et distribué par Focus Features, n'arrive pas à se démarquer, la surprise du chef du mois étant l'apanage de "Sausage party". La presse était pourtant au soutien du film (96% sur rotten tomatoes) mais ça n'a pas suffit avec seulement 12,6 M$. Il faudra un sacré exploit à l'international pour permettre au film de rentrer dans ses frais. Le public qui a fait l'effort est aux anges avec un solide A sur cinemascore, 8,4 sur imdb et 90% sur rotten tomatoes. Le bouche à oreille fera-t-il des miracles ? On peut rêver...

Enfin, la dernière nouveauté en sortie nationale, c'était "Ben-Hur", nouvelle adaptation du roman de Lew Wallace et signée par ce tâcheron de Timur Bekmambetov qui s'est vu octroyé par la Paramount (qui a racheté le film au catalogue de la MGM, toujours sous respiration artificielle et qui vend ses gloires du passé au plus offrant) un budget de 100 M$. Tout ça pour un démarrage à 11,350 M$ et une critique US assez mordante : 29% sur rotten tomatoes. Bien sûr, il faudrait une exploitation internationale au Zénith pour empêcher le film de faire perdre de l'argent au studio mais je pense que c'est déjà la panique là-haut. La Paramount a une année très difficile et parmi ses futurs projets, j'ai du mal à voir ce qui pourrait le sauver d'une déroute. Le public est un poil plus clément que la presse avec A- sur cinemascore, 5,2 sur imdb et 66% sur rotten tomatoes.

"Peter et Eliott le dragon" version 2016 n'est pas le plus gros échec de l'année pour Disney mais c'est à coup sûr une déception. Il perd 47% de son public et récolte ainsi 11,3 M$ ce weekend pour un cumul de 42,8 M$. Ce n'est pas un échec complet vu que son budget est de 65 M$ seulement et qu'il garde un beau potentiel sur le marché international. Mais ça prouve que la stratégie de revisités les classiques par Disney a ses limites.

"Bad moms" continue de tracer sa route vers les 100 M$ avec encore un beau weekend à 8 M$ pour un cumul de 85,8 M$ qui assure à STX une belle rentabilité, même si le studio peine toujours autant à s'exporter.

"Jason Bourne" dégringole de 4 place et se retrouve 8ème avec 7,9 M$ pour un cumul de 140,8 M$ bien en-deçà des attentes de la Universal. Le film peine aussi à l'international avec 137,9 M$ dans le reste du monde. Un retour pas si attendu.

"Comme des bêtes" a beau dégringoler, ça reste un gros succès pour Universal qui vient d'annoncer la mise en chantier d'une suite. 5,7 M$ sur le weekend, cumul de 346,7 M$ aux USA plus 327,8 M$ dans le reste du monde, tu m'étonnes que tu commandes un n°2 ! Et si en plus, les Minions sont encore de la partie en ouverture...

Enfin, le Top 10 est clôt par "Florence Foster Jenkins" de Stephen Frears avec encore une Meryl Streep qui chante (faux, cette fois) et le film fait un peu mieux "Ricki and the Flash" sortit en 2015 : 4,3 M$ sur le weekend, cumul de 14,4 M$ mais sur un réseau de distribution modeste (1 528 écrans seulement).

Enfin, on notera la belle percée de "Comancheria" qui voyait son parc s'étendre à 472 salles (conte 32 le weekend précédent pour sa sortie) et du coup, il récolte 2,650 M$, portant son total à 3,5 M$. Le distributeur Lionsgate devrait sans doute le pousser un peu plus le weekend prochain, surtout que sa bonne réputation critique (98% sur rotten tomatoes) se double de retours assez encourageants du côté des spectateurs (8,3 sur Imdb, 88% sur rotten tomatoes).

A la semaine prochaine avec "Don't breathe", "Hands of stone" et "Le flingueur : résurrection".

BO US, weekend du 19 au 21 août : triplé pour "Suicide Squad", "Ben-Hur" rate son entrée.

Leur exploitation a pris fin ce weekend

Après un début d'année un peu timide, dans la continuité de son année 2015 douloureuse, la Warner n'avait pas grand chose à se mettre sous la dent, surtout suite à l'échec critique de son méga-projet "Batman vs Superman". Du coup, quand ce petit mélo historique au budget modeste de 20 M$ est arrivé dans les salles et remporté un solide succès, on a dû souffler un peu dans les bureaux du studio. "Me before you" est également une bonne nouvelle pour Emilia Clarke, la Daenarys de "Game of thrones" qui avait connu une sacrée désillusion l'an dernier avec "Terminator : Genisys". Après deux mois d'exploitation, le film se retire avec 56 245 075 $ au compteur plus 138,1 M$ dans le reste du monde (gros succès au Brésil où il devance "Deadpool" ou encore X-Men Apocalypse", au Mexique et au Royaume-Uni) !

La saga "American nightmare" est de plus en plus populaire puisque ce 3ème volet conclut en beauté (enfin, pour l'instant) une trilogie qui a secoué le cinéma de genre et permis à Jason Blum de valider son modèle économique. Produit pour 10 M$ seulement, il récolte ainsi aux USA 79 040 440 $. Par contre, ça reste un succès modeste dans le reste du monde puisque ce 3ème volet ne rapporte que 21,4 M$ dans le reste du monde (plus mauvais résultats pour un film de la saga). Reste à voir ce que feront Blum et James DeMonaco, qui a signé la réalisation et les scénarios des 3 films. Je doute que Universal laisse tomber une telle poule aux oeufs d'or.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article