Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
This is my movies

This is my movies

Critiques de films, dossiers, box-office.

BO US, weekend du 15 au 17 juillet : "Comme des bêtes" devance "SOS Fantômes".

BO US, weekend du 15 au 17 juillet : "Comme des bêtes" devance "SOS Fantômes".
On annonçait le pire pour le remake de "SOS Fantômes" avec son quatuor féminin et finalement, malgré les trolls et la mauvaise foi, le film de Sony signe un bon départ récolte quelques bons suffrages. C'est tout de même insuffisant pour devancer l'animé "Comme des bêtes" qui permet à Universal de compenser quelques pertes de cette année 2016 un peu morose. Le public adulte déserte à nouveau les salles et "The infiltrator" se prend donc un gros gadin. Chiffres et analyses.

"SOS Fantômes" sauve sa tête, à défaut de la prendre.

BO US, weekend du 15 au 17 juillet : "Comme des bêtes" devance "SOS Fantômes".

Malgré une baisse de 51%, le film d'animation "Comme des bêtes" reste au sommet du box-office US avec 50,5 M$, portant ainsi son cumul à 203,1 M$, un excellent résultat qui confirme la grosse année du cinéma animé, en tout cas pour la 3D et certains studios seulement. Pour Universal, c'est un excellent résultat quand bien même le potentiel à l'international reste encore assez limité (50,8 M$ pour l'instant en dehors des USA) et qu'il devra forcément partager les profits avec le studio Illumination Entertainment.

Je vais un peu m'attarder sur le cas "SOS Fantômes", reboot de la saga culte initiée par Ivan Reitman et sa bande. Villipendé sur le net par une horde de fans, parfois misogynes, en dépits des justifications de Paul Feig et son équipe (reboot au cast féminin et non simple remake), le film a de plus été largement trollé sur différents sites comme Imdb et ses secrets de tournages (la plupart des infos autour du film ont été jugées "inintéressantes") ou bien avec une note catastrophique au début (3,9 mardi AM). Mais voilà, rien ne vaut le jugement de la presse professionnelle, forcément moins passionnée (même si pas forcément objective et un peu à la solde des studios) : une note moyenne de 73%, ouf ! Restait à voir si le démarrage du weekend allait être sujet au boycott ou bien si une horde de geeks allaient se ruer dans les multiplexes avant de vomir leur haine sur les réseaux sociaux. En tout cas, il démarre de manière solide (meilleure démarrage en carrière pour Melissa McCarthy et Paul Feig) avec 46 M$ selon les premières estimations (budget de production de 144 M$). Et le verdict du public ? Un solide B+ sur cinemascore, un médiocre 4,9 sur Imdb à relativiser (les conséquences du trolling évoqué plus haut) et 55% sur rotten tomatoes. Les notes des utilisateurs du net sont donc à prendre avec des pincettes (la note de cinemascore est établit à partir de bulletins collectés dans les multiplexes sur la journée de vendredi) et seul le deuxième weekend sera vraiment révélateur de la réception du film. A surveiller donc.

Enfin, on boucle le podium avec "Tarzan" qui récolte encore 11,1 M$, portant ainsi son cumul à 103,050 M$ (13ème film de l'année à passer ce cap, "The conjuring 2" étant devenu le 12ème de l'année jeudi soir). Alors ce n'est toujours pas suffisant pour en faire une réussite mais au vu des prédictions pessimistes dont il était l'objet, ça reste très bien. De plus, il a déjà récolté 90,6 M$ dans le reste du monde et on attends toujours sa sortie en Chine.

Les chutes continuent, "The infiltrator" ne passionne pas grand monde.

BO US, weekend du 15 au 17 juillet : "Comme des bêtes" devance "SOS Fantômes".

"Le monde de Dory" quitte donc le podium au bout de son 5ème weekend, récoltant 11,040 M$, portant ainsi son total à 445,5 M$, toujours leader de 2016.

"Mike and Dave need wedding dates" descend d'un rang et récolte 7,5 M$ (en baisse de presque 55%), portant son cumul à 31,3 M$, ce qui n'en fait ni un succès et pas vraiment un échec. La barre des 50 M$ serait déjà un bon résultat.

"American nightmare 3" a déjà fait presque aussi bien que son prédécesseur et confirme la bonne santé de cette saga mais qui va peut-être devoir s'arrêter à temps. Il récolte encore 6,080 M$ et porte son total à 71 M$ et vise clairement la barre des 90 M$ en fin de carrière.

La comédie d'action "Central Intelligence" est toujours bien solidement implanté dans le Top 10 (5ème weekend consécutif) et récolte encore 5,3 M$, portant son total à 117,5 M$. Un joli succès pour la Warner.

Enfin, on arrive au thriller "The infiltrator" avec Bryan Cranston dans le rôle titre. Une histoire vraie autour du trafic de drogue qui ne passionne pas vraiment les foules, en tout cas moins que s'il s'était attaché au parcours d'un trafiquant plutôt qu'à un policier qui a participé à la chute de Pablo Escobar. La presse était un peu tiédasse (65% sur rotten tomatoes) et ça n'a sans doute pas encouragé le public adulte à se bouger pour aller défendre le film, à moins que les trentenaires étaient plus occupés à se rendre l'esprit mauvais cheviller au corps à la projection de "SOS Fantômes". Quoiqu'il en soit, le film ne récolte que 5,2 M$ sur le weekend pour un total de 6,7 M$ depuis sa sortie, mercredi. Le public est assez bienveillant avec le film : A- sur cinemascore, 7,5 sur Imdb et 76% sur rotten tomatoes. Un rebond le weekend prochain ? Aucune chance vu le programme des sorties et un nouveau projet qui sera peu à peu invisible en salles et qui trouvera, on l'espère, refuge sur les plateformes de streaming type Netflix ou Hulu.

Dégringolade toujours avec "Le BFG" qui se classe 9ème avec 3,7 M$ pour un maigre cumul de 47,3 M$. Mauvaise passe pour Spielberg qui va sans doute se refaire avec ses projets suivants ("Ready Player One", "Indiana Jones 5").

Enfin, le Top 10 est clôt par "Independance Day 2" qui ne récolte que 3,450 M$ pour un total de 98,5 M$. Bref, on est loin du carton attendu mais le marché international compense un peu (215,5 M$ dans le reste du monde).

A noter le cap des 50 M$ dépasser par "Instinct de survie" (51,395 M$), le dévissage de "Sultan" (8 salles en moins, une baisse de 58% au niveau de sa fréquentation et 985 K$ sur le weekend) et celui de "Swiss army man" (372 salles en moins, baisse de fréquentation de 61% et seulement 262 K$ sur le weekend). Du coup, "Café society" de Woody Allen en profite un peu et récolte 355 K$ sur 5 salles, en attendant mieux (il pourra compter sur le bon soutien de la presse avec 78% sur rotten tomatoes).

A la semaine prochaine avec "L'âge de glace 5" qui devrait dominer assez nettement "Lights out" et "Star Trek 3".

BO US, weekend du 15 au 17 juillet : "Comme des bêtes" devance "SOS Fantômes".

Leur exploitation a pris fin ce weekend

Deux suites n'ayant pas du tout atteint leurs objectifs ont été retirées des salles par Universal et la Warner. On commence avec "Barbershop : the next cut", saga auparavant sous la bannière de la MGM et qui a été récupéré par la Warner via sa filiale New Line lors du rachat d'une partie de son catalogue et d'une collaboration qui a déjà permis la sortie de la trilogie sur le Hobbit notamment. Le 2ème volet datait déjà de 2004 et le spin-off (avec Queen Latifah à la place de Ice Cube) était déjà une déception avec 36,3 M$ (là où les épisodes précédents culminaient à 75,7 M$ pour le 1er opus et 65,1 M$ pour le suivant). Du coup, ce retour aurait pu bénéficier d'une certaine attente mais ce ne fût pas du tout le cas avec un score final de 54 030 051 $ le tout pour un budget de 20 M$. Bien évidemment, le marché international n'est pas du tout réceptif à ce genre de film très communautariste et il n'a récolté que 1 M$ dans quatre pays (Finlande, Pays-Bas, Afrique du Sud et Royaume-Uni).

Pour Universal, la donne était différente avec "Nos pires voisins 2", suite d'un gros carton de 2014 (150,1 M$ aux USA + 120,5 M$ dans le reste du monde, budget de 18 M$) avec le renfort de Chloé Grace Moretz. Mais la jeune actrice est encore loin d'être une star qui attire les foules sur son seul nom et le précédent volet ne bénéficiait pas d'une si grosse cote d'amour. Nanti d'un budget de 35 M$, le film s'est pris un gros gadin au final avec des recettes US se montant à 55 340 730 $ plus une toute petite exploitation mondiale avec 49,1 M$ seulement. L'avalanche de suite de cette année 2016 a fait quelques victimes et cette comédie en fait partie.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article